dimanche 27 septembre 2015

Lectures antérieures VI : La civilisation du spectacle de Mario Vargas Llosa


Lectures antérieures VI
 
 
La civilisation du spectacle de Mario Vargas Llosa
 
 
 
Au mois de juillet dernier, alors que je parcourais les rayons de la FNAC de Louvain-la-Neuve, je suis tombé sur ce livre, et la lecture de la quatrième de couverture m'a tout de suite séduit. En effet, je savais dès le départ qu'il faisait une critique de la "culture" contemporaine que j'ai parfois tendance à prendre à grippe (je le confesse). Je dois vraiment avouer que cet essai m'a tenu en haleine de bout en bout.
 
 
De prime abord, je dirai que ce livre est assez difficile à résumer, car les sujets y sont multiples, mais ils ont l’avantage de se rejoindre sur un point que l’on peut résumer ainsi : la société contemporaine a délaissé la « vraie » culture au profit du divertissement et de la « frivolité » (mot utilisé par le traducteur de Vargas Llosa (et peut-être par Vargas Llosa lui-même) à de multiples reprises dans le livre)..
Ce livre, malgré la difficulté que l'on peut avoir à le résumer, est finalement très intéressant. Il fait le constat d’une société qui aurait perdu les valeurs de la culture telle qu’elle devrait se concevoir et ce, au profit du divertissement, des starlettes de TV-show, par exemple. Vargas Llosa dresse, dans ce livre, un portrait au vitriol de nos sociétés contemporaines, portrait qui va, cependant, parfois, à mon goût, dans l’exagération (notamment quand il dit que la démocratisation de la culture est l’une des causes de ce déclin culturel). Cependant, l’auteur est très souvent juste dans sa critique.
Toutefois, un défaut notable de cet essai est le fait que l’auteur se disperse trop dans divers sujets, passant souvent de l’un à l’autre sans lien logique, même, quand on y réfléchit plus profondément, tous ces sujets sont centrés autour de ce « déclin culturel ».
Toutefois, j’ai trouvé cet essai excellent et je le recommande à tous ceux et à toutes celles qui, comme moi, sont des gens attachés à la culture sous toutes ses formes.
 
Note attribuée à l'essai : 17/20
 
 
 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire